lundi 7 octobre 2013

[Halloween 2013]Begotten : l'horreur philosophique !

A 25 Jours d'Halloween, retrouvez la sélection de 25 films au jour le jour que je vous recommande pour une soirée frissons seul(e) ou entre amis !

Et pour ouvrir le bal, je vais vous parler d'un film quasi méconnu mais qui a reçu de nombreux prix : Begotten.

Begotten est un film de Elias Merhige, réalisateur de L'ombre du Vampire, Suspect Zero et du clip AntiChrist Superstar pour Marilyn Manson. Sortie en 1991 et tourné intégralement en noir et blanc sans aucun dialogue, Begotten n'est pas un film facile à regarder. C'est en quelques sortes un film d'ambiance, où le ressenti et l'imagination travail beaucoup. Sans cette information avant de regarder le film, vous couperez au bout d'un quart d'heure maxi.

Le film est une sorte de poésie macabre racontant la création du monde dans lequel nous vivons mais de manière très violente avec viol, meurtre, auto-mutilation, et même une petite scène de sexe. C'est un film à 200% philosophique et met en scène de nombreux mythes religieux.


La première scène débute avec la mise en scène d'un dieu suicidaire, saignant et s'étripant lui-même afin d'aboutir à sa propre mort (Dieu est mort et de sa mort naît le Monde). Une femme apparaît (La Terre-Mère) de ses restes, s'éveille du corps gisant et s'imprègne de son éjaculation (représenté par son sang). Une fois enceinte, elle se met en route vers un paysage sans fin et complètement stérile, puis la grossesse se manifeste par l'avènement d'un adulte avec qui elle restera liée.

"Le Fils de la Terre" rencontre par la suite un groupe de nomades sans visage, qui le saisissent avec ce qui semble être des cordes. Le Fils de la Terre vomit ensuite plusieurs organes que les nomades acceptent alors comme des présents, avec frénésie. Les nomades apportent finalement l'homme à un feu puis le brûlent.


"La Terre-Mère " retrouve ensuite son enfant ressuscité et le console. Elle l'attache alors par le cou (avec une corde) comme pour ne plus le laisser partir. Les nomades réapparaissent cependant pour la violer. Le "Fils de la Terre" est laissé seul pour pleurer sur le corps sans vie de sa génitrice. Un second groupe de personnages rentre en scène pour l'emporter et la démembrer. Ils reviennent ensuite pour s'emparer du "Fils de la Terre" et, après l'avoir également démembré, le groupe enterre les restes dans le sol, ce qui a pour effet de rendre le site luxuriant de vie (naissance de la vie par le sacrifice de la mère et l'enfant). Et un peu avant la fin, l'écoulement d'eau signifie la création de la vie humaine.

Le film est lui-même est très bon mais souffre d'une régularité pesante pouvant provoqué quelques effets de somnolence en cas de visionnage en fin de journée mais idéal pour vraiment passer un moment philosophique/horrifique pour Halloween !


Le clip AntiChrist Superstar de Marilyn Manson :

0 commentaires:

Publier un commentaire